La bûche de Noël : histoire et symbole

La bûche vient en point d’orgue du repas de Noël. Pourtant, ce gâteau n’est né qu’en 1870 et est dérivé de traditions européennes bien plus anciennes que la tradition chrétienne. Nadine Cretin, historienne des fêtes, nous éclaire.

Pourquoi une bûche?

L’origine est liée au solstice d’hiver. Pour la nuit la plus longue de l’année, on brûlait une énorme bûche, mais pas n’importe laquelle. Elle devait avoir une notion de sacré. Le jour du solstice, on renversait un peu de vin ou d’huile dessus en offrande. La bûche était déposée dans le foyer par l’aîné et le cadet de la maison, symbole de la famille et de la transmission. Il y avait tout un cérémonial! Selon les régions, elle brûlait uniquement la nuit de Noël ou jusqu’à l’Épiphanie, soit 12 jours après, pour représenter l’année. Les tisons étaient conservés et mis au feu en cas de coup dur, pour contrecarrer le mauvais sort.  

À quand remonte cette coutume?

Étant donné que ces symboles et us sont similaires à travers toute l’Europe, on peut estimer que cela s’est propagé grâce aux populations indo-européennes, soit vers 2500 avant J.-C. Certaines coutumes étaient encore en vigueur avant les années 1950, époque où Noël s’est uniformisé. 

Quelle était la signification de ce rituel?

Il y avait un côté annonciateur. On utilisait souvent une bûche de chêne ou d’arbre fruitier, car ces bois sont parfaits pour faire des étincelles. Plus ces dernières étaient hautes, mieux allait être l’année à venir: de bonnes récoltes, peu de sécheresses ou d’inondations… On avait besoin de se rassurer par des petits signes comme ceux-là. Cependant il y avait aussi un côté protecteur. En hiver, la maison est barricadée à cause du froid. Il reste ce lien ouvert vers le ciel qu’est la cheminée. Or, la nuit nous a toujours fait peur et elle appartient aux revenants et aux créatures surnaturelles, selon les civilisations. La bûche est un symbole de l’au-delà, pour les ancêtres comme pour la descendance à venir. De même, les biscuits de Noël, sont pointus pour protéger de la sorcellerie, repousser le mauvais sort. 

Quand la bûche s’est-elle transformée en gâteau?

Le gâteau est arrivé vers 1870. Plusieurs pâtissiers se disputent la paternité, mais ils ont juste eu l’idée en même temps d’un roulé qui ressemble à une bûche. Auparavant, les desserts de Noël étaient très riches en ingrédients, comme les mince pies ou le pudding au Royaume-Uni, le stollen en Allemagne ou le panettone en Italie. On mettait surtout des raisins secs, denrée qui se conserve bien. C’était l’annonce d’un avenir prospère, car les fruits secs sont symboles de fertilité. Ainsi, on multiplie les mets à Noël, car « l’abondance promet l’abondance ». 

source : https://www.lexpress.fr/styles/saveurs/buche-de-noel-du-haut-de-ce-gateau-5000-ans-vous-contemplent_1306969.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s